05 juin 2007

Liberté de mouvement et pression

L'absence de récréation dans la pédagogie Montessori m'a un temps surprise, engluée que je l'étais dans le souvenir des nuées d'enfants se déversant à grands cris dans les cours d'école, la nostalgie des courses, des jeux de billes, des confidences, des marelles et autres jeux d'élastique...








Et puis, un enfant, il faut qu'il puisse se défouler, sinon, comme dans une cocote minute, la pression monte, monte... Non?













J'ai alors pris le temps de regarder mes filles à l'ouvrage, parfois peu de temps, parfois de longs, très long moments, concentrées sur leur travail, et je ne réduit pas le champ aux seules activités Montessori. À voir mes filles vivre, s'il est une necessité que je relie à l'enfance, c'est celle du mouvement.

Lorsqu'elles manipulent du matériel Montessori, mes filles bougent, rangent un plateau, sortent un tapis, font du rangement, du ménage. VIVENT et apprennent. Point besoin d'immobilité et de rigidité pour apprendre.



Ecrire en voyageant, des lettres au tapis, s'allonger un instant pour contempler ce que l'on vient d'accomplir...


S'étirer de tout son long en passant la serpillère, s'assouplir en suspendant un torchon pour qu'il sèche, allonger ses bras pour enfiler des perles...













Soulever des blocs de bois, passer par dessus un tapis pour placer le bloc qui va là bas, tout derrière, secouer avec enthousiasme des boites à bruit...













Et aussi, ne pas être dérangé dans ce que l'on fait, avec toute cette belle concentration, cette belle énergie juste parce que c'est l'heure de la "récrée"...
Sortir s'occuper de son bout de jardin, faire prendre l'air à son tapis et travailler dehors, prendre son livret de botanique et aller le comparer aux plantes le long de la promenade...
Vivre sa vie d'enfant non pas sans contraintes mais sans fausses escuses...
On ne sort pas en récréation pour se défouler, si on bouge, s'étire, de déplace à loisir en classe. On ne monte pas en pression si on change d'activité quand on en a besoin.
On a pas besoin de sortir au point d'exploser si on peut aller dans le jardin dés qu'on a quelque chose à y faire, d'autant plus si on y a un petit bout de terre bien à soi, et même si ce n'est pas la sacro sainte heure de la récréation...

2 commentaires:

la fée Viviane a dit…

Oh, mais voilà un texte formidable sur le mouvement chez montessori ;-D
Une parfaite illustration de ce texte bien compliqué que nous avons lu toutes deux.
Je prends si tu le permets (dans les comm de blog, il est d'usage de se tutoyer, non ?)

Princesse Petit Pois a dit…

Dans les commentaires et aussi quand on se sent sur une même longueur d'onde, il me semble...
Prends donc, avec plaisir, même...