11 septembre 2007

La leçon en trois temps : le temps de l'adulte

Cette troisième étape m'a été présenté en formation comme celle de l'adulte et à ce titre parfaitement facultative. S'il est vrai que cette étape me rassure et que je la présente toujours, je suis assez d'accord avec cette analyse.
On reprend toutes les étapes de la deuxième partie (à ce stade, on peut ne pas avoir à reprendre la première partie).
On reprend dans l'ordre les étapes précédentes :

Tu me montres rouge?
Tu me montres bleu?
Tu me montres jaune?
Puis on pose les questions dans le désordre.
Puis on déplace les objets et on pose les questions dans l'ordre puis éventuellement après que l'enfant ait pratiqué, dans le désordre.

Puis on pointe un à un les objets du doigt et on demande à l'enfant de les nommer.
Concrètement, je pointe un par un les trois objets en demandant :
Qu'est ce que c'est?

Il faut bien avoir à l'esprit que si l'enfant se trompe, c'est de notre faute, on a pris le risque du troisième temps trop tôt. On ne doit pas poser de question quand on n'est pas sur que l'enfant est en capacité de donner la réponse.

Si l'enfant prononce mal, on ne le reprend pas, on dit oui et on prononce correctement le mot.
Concrètement : l'enfant dit par exemple "zaune"
"Oui, c'est jaune", sans insister sur le j. L'enfant est capable de comprendre que oui, c'est bien ce mot là et que l'adulte le prononce différemment. Quand il en sera capable, il corrigera sa prononciation de lui même.

Cette étape est aussi, pour moi, l'étape sociale de cette leçon. Par la capacité à mettre un mot sur quelque chose, l'enfant est entré dans le langage. Tout petit, le premier mot qu'il a prononcé, a suscité quelque chose de profond en nous : mon enfant est capable de nommer, il communique par ce langage qu'il absorbe en notre présence depuis toujours.
Par la capacité à apprendre des mots, non pas spontanément, mais parce qu'on les lui enseigne, l'enfant nous montre aussi qu'il est capable d'apprendre non plus uniquement par absorption presque "passive", mais aussi parce qu'il l'a décidé. L'enfant quand il nomme les objets lors de la leçon en trois temps, montre une dimension profondément sociale, il y a une double reconnaissance de cette dimension, par l'adulte qui décide de donner le langage à l'enfant, par l'enfant qui décide de l'accepter. Bon, je suis encore partie dans des considérations philosophiques. ;-)
Quelque chose me dit que ce n'est pas la dernière fois.

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Je trouve cet article excellant!! D'ailleurs je trouve tous tes articles excellants, je te félicite! C'est un bonheur, continues à nous partager tes idées et tes lumières!!!!
et si tu en as le temps viens nous donner tes lumières sur ce blog:
http://montessorietcomp.canalblog.com/
Merci

Princesse Petit Pois a dit…

Merci beaucoup, je tiens à préciser pour que ce soit vraiment clair que toute la partie "réflexion" ne traduit que ma vision des choses, mon ressenti, en aucun cas ce qu'on m'a appris de Maria Montessori, bien sur, j'ai lu beaucoup sur le sujet, j'ai entendu un discours en formation dont j'espère avoir été un minimum imprégnée, mais mes "égarements philosophiques" m'appartiennent et ne sont en à ce titre sont quand même à prendre avec un peu de recul. Cela dit, encore merci, je suis ravie de tous les partages que m'offre ce blog.

Princesse Petit Pois

Anonyme a dit…

Et alors, tes égarements philosophiques, sont pleins de vie, je doute que Maria Montessori ne faisait jamais d'égarements. Bien au contraire, ce que tu fais c'est chercher et tu le fais bien ce que tu dis est très juste.
Une pédagogie ne doit JAMAIS rester figée dans la peur de sortir du cadre, sinons elle meurt! Au contraire doit savoir bouger dans le respect de l'esprit du ou des fondateurs, elle évolue malgré elle dans la même lignée.
Alors ne t'inquiète pas tes "égarements philosophiques" sont fait dans "l'amour" de cette pédagogie et surtout dans l'amour de tes enfants, et c'est cela le plus important!

Cega a dit…

Merci de nous faire partager ce que tuapprends lors de tes formations.

Tu m'aides beaucoup dans mon application montessori chez moi.

Je suis passionnée par cette méthode d'apprentissage tellement naturelle et évidente que tu mets véritablement en valeur.

A bientôt, peut-être sur le forum magicmaman

Princesse Petit Pois a dit…

Merci les filles, je suis tellement passionnée par tout ça, je suis heureuse de trouver avec qui partager tout ça. Céga, je vais revenir intervenir sur Magic Maman, là j"ai juste des étagères, des cadres à fermer, des perles et .... un blog sous presse.

Princesse Petit Pois

julie a dit…

Bonjour petit pois!!!
J'ai une question à te poser.
Je ne sais pas si c'est le meilleur endroit pour t'écrire mais bon...
Fais tu l'école à la maison avec tes enfants, si oui comment géres tu la double casquette? et si non est ce que tes enfants sont en école montessori ou autre ?
Je n'est pas de la curiosité pure et dure . Mais juste une demande de témoignage. car c'est dur de trouver le juste équilibre.
Merci

Princesse Petit Pois a dit…

Alors, je ne fais pas l'école à la maison, en tous cas pas à plein temps. Ma grande va à l'école 4 matinées par semaine et ma micro puce à la Halte garderie quelques heures par semaine. Le reste du temps, on fait des activités Montessori, des jeux, des sorties, on vit ensemble...
Pour une question financière évidente, mes filles (enfin la grande) ne vont pas dans une école Montessori mais à l'école "de la république". Pour le moment tout s'y passe bien.

Princesse Petit Pois

julie a dit…

Merci de répondre!
tu dis la grande va à l'école mais elle a quel âge? et suivant son âge que les matinées! t'es tombée sur des supers maitresses!!!
C'est dur, très dur, car je ne sais pas pour toi mais mes enfants quand ils rentrent de l'école ils sont SATURéS !!!! et montessori ou autre chose cela ne passe pas!!! en plus l'école les "conditionne" à un certain état d'esprit. ils ne pense qu'à être meilleurs que les autres, ils ont la trouille de l'échec, donc dés qu'ils font une erreur ils se braquent, et reviennent avec dans la tête toutes sortes de bêtises et peu de paix.
C'est dur de trouver le juste millieu, car sur le principe l'école est je pense bénéfique mais, au quotidien c'est pas le top!!

patricia a dit…

bonjour,
je partage tout à fait les inquietudes de Julie. Mes filles sont scolarisées dans une école "normale" ( grande section de maternelle) et je remarque aussi une grande fatigue (physique et "spirituelle") à la fin de la journée. Pas facile de gérer le reste ....
merci encore pour ce blog !
patricia

Princesse Petit Pois a dit…

Julie, ma grande aura 5 ans en janvier, elle est en moyenne section. Comme il n'y a aucune possibilité de faire la sieste pour elle, je la garde les après midi, parce qu'elle a besoin de dormir et aussi parce que ça m'arrange. Pour la saturation, je le vis aussi avec seulement 4 matinées par semaine, par contre même si parfois elle ne veux pas entendre parler d'activité Montessori, dans l'ensemble elle travaille avec bonheur et à son rythme. comme je n'ai pas d'attente particulière, il n'y a pas de pression. Pour le conditionnement, ça va pour le moment, elle s'en contrefiche de faire bien ou pas bien elle se plonge dedans voilà tout, avec un petit bémol pour le langage ou elle se rend compte qu'après la grosse coupure de l'été ou nous n'avons pas fait grand chose, elle ne sais plus faire des choses qui étaient faciles pour elle auparavant.
Pour le bénéfice de l'école, ma fois, je ne sais pas il faut faire le bilan de ce qui s'y vit de positif et de moins positif voire négatif et faire des choix en son âme et conscience. Je crois que tu viens d'en faire un, non?
Patricia, oui, c'est pour cette fatigue que je trouve trop lourde surtout à cet âge, que je refuse de la mettre à l'école l'après midi.
Princesse Petit POis

ABC Montessori a dit…

Nous avons le plaisir de vous inviter à la présentation du matériel pédagogique Montessori, qui aura lieu le mercredi 02 avril de 10H00 à 18H00, à l’adresse suivante :

HOTEL CAMPANILE
2 boulevard du Général de Gaulle
94270 Kremlin Bicêtre

Au cours de cette rencontre, vous aurez l'occasion de découvrir et de manipuler le matériel, dont vous trouverez la gamme complète sur le site http://www.themontessoriworkshop.com/default.php.

Pour tout renseignement, contacter Hélène au 06.61.44.48.25 ou abcmontessori@orange.fr