13 octobre 2007

Collectivisation et socialisation

J'entends autour de moi, ou je croise sur internet des personnes qui prétendent connaitre la pédagogie Montessori et disent qu'elle ne permet pas la sacrosainte socialisation au nom de laquelle il est indispensable de mettre son enfant dés que possible à l'école. Et ça, ça me mets hors de moi, vraiment.
Je ne critique pas l'école en bloc, ma grande la fréquente et celle de chez nous a le bon gout d'employer des personnes de qualité respectueuses des enfants ce qui est loin d'être si répandu que ça. Je ne me cache pas que si nous avions d'autres moyens financiers, mes filles iraient dans une école Montessori, mais que 4000 euros par an et par enfant, ça ne cadre pas avec nos choix de vies, ni avec nos moyens.
Par contre je ne mets pas ma grande à l'école pour qu'elle se socialise, dieu merci elle a toute la vie autour de l'école pour ça. Parce que à l'école, ce n'est pas de la socialisation, pas à 30 par classe (et dès la section des tout petits dans ma ville), arrêtons un peu de nous voiler la face. À 30 par classe ce qu'ils apprennent des rapports sociaux, c'est la collectivisation. Ils vont tous ensemble aux toilettes, ils font tous ensemble les mêmes apprentissages au même moment et ce moment est décidé par l'enseignant, ils vont tous ensemble en cours de récréation crier tout ensemble et courir encore tous ensemble. Ensuite ils se lavent les mains tous ensemble, vont à la cantine tous ensemble ou rentrent chez eux. Je ne critique pas ces choix là, encore une fois ma fille vit ce rythme et même s'il ne me convient pas philosophiquement, je ne voit pas comment dans une classe de 30 enfants, avec le type de pédagogie enseigné dans les IUFM, je ne voit pas comment les enseignants pourraient faire autrement. Il y a des aménagements : dans la classe de Grand pois, ils vont au toilettes quand ils en ont besoin, il y a des atelier par petits groupes dits "en autonomie" et il s'y passe plein de choses intéressantes au sein du groupe (et surtout des petit groupes de travail), mais qu'on ne me dise pas qu'à 30 enfants dans une classe ce qui s'y passe de social est autre chose que ce que j'appelle la "collectivisation", de la gestion du groupe non pour en valoriser les interactions, mais une sorte de gestion de crise permanente d'un collectif enfantin qui déborde l'adulte de tous les cotés.
Et je suis impressionnée qu'avec une telle masse d'enfants il sorte tant de belles choses des deux classes fréquentées par Grand pois depuis l'an passé. Chapeau bas les enseignantes, dont je connais le grand rêve : moins d'enfants dans les classes...
Ce que je connais de la pédagogie Montessori permet un tout autre type de rapports : je ne pense pas qu'il soit souhaitable qu'une classe Montessori ait un trop grand effectif, mais je sais que c'est possible et que ça peut bien fonctionner. Parce que la pédagogie est fondée sur d'autres bases. La pédagogie s'appuie sur la formation de l'individu, sur sa construction. Pas sur le groupe.

Montessori en famille, vie pratique

Il y a des interactions sociales très fortes entre les enfants, mais elle ne sont pas collectives, on ne prend pas le collectif à partie, on d'instruit pas le collectif comme un tout, on donne à chaque enfant la possibilité de se construire suivant ses besoins du moment.
Dire que la dimension sociale est pauvre voire inexistante en milieu Montessori, c'est vraiment
n'avoir rien compris de cette pédagogie. Et ça vous l'aurez compris, ça me met hors de moi!!

7 commentaires:

maman groumff a dit…

bien d'accord avec toi !
ce qui me fâche aussi,c'est quand je lis que la pédagogie Montessori est réservée aux enfants déficients...
sisi,je l'ai lu...
(y en a qui ont loupé des étapes)

dire que Maria Montessori a commencé avec des classes d'une cinquantaine d'enfants...
:o)

Princesse Petit Pois a dit…

Même si Maria Montessori a commencé avec des enfants déficients, il est certain que sa pédagogie ne leur est pas réservée, pas plus qu'aux nantis comme trop souvent en France, ni d'ailleurs aux populations défavorisées... J'ai vraiment beaucoup de mal avec ces compartimentations d'une pédagogie pour moi universelle...
Princesse Petit Pois

anhune a dit…

merci beaucou pour toutes ces petites precisions et explications. Tu es une grande source d'inspiration pour notre homeschooling...
Je t'ai décerné un blog d'or là:
http://anhune.unblog.fr/2008/08/30/blog-dor-whaouh/
et grâce à ça je suis en qqs sorte tenue de venir te dire que je te lis régulièrement et que (on ne se le dit jamais assez) j'apprécie beaucoup tes articles qui sont toujours d'une grande richesse pour moi. Merci pour tout!
Bisous les petits pois!

Anonyme a dit…

You have really great taste on catch article titles, even when you are not interested in this topic you push to read it

Anonyme a dit…

I am not going to be original this time, so all I am going to say that your blog rocks, sad that I don't have suck a writing skills

Unknown a dit…

oui et malgré certain commentaire la pédagogie de Madame Montessori fut faite et pensé pour ce groupe d'enfants de la clinique psychiatrique ou elle faisait sont stage de médecine et demanda de les prendre en charge elle décrit très bien qu'il y avait dans une pièce isolé, des des retardé mental, des aveugles des paralysés , oui cela fut sont vrai début, seulement qu'étant donné sa position quelques temps après de maman célibataire , précisément étant le père de son fils le psychiatre qui lui permet s'occuper de ce groupe d'enfants, alors avec l'arrivée de MUSSOLINI qui à travers son gouvernement l'oblige à ouvrir sa pédagogie pour les enfants normaux , des riches principalement un chantage fut fait ce qui avec son fils récupéré elle part d'Italie
Mais oui sa pédagogie était pour les enfants aux besoins spécifiques au début

Unknown a dit…

JE VEUX NEAINMOINS FELICITE L AUTEUR DU BLOG CAR J APPRECIE ENORMEMENT CE QU ELLE FAIT
J ai trois petit enfants dans des ecoles Montessori, moi je suis montessorienne depuis plus de 30 ans, pas de cours de rien , mais si lu tout sur cette grande Dame et mis en pratique avec un grand respect sa pédagogie et son matériel fait toujours par mes educateurs et moi même, je suis fondatrice d'un centre pour personnes adultes aux besoins spécifiques et cela à très bien marché sans aucun problème au contraire j'ai eu deux fois le premier prix au meilleur projet de centre en Espagne qui est mon pays
Au sujet de si c'est convénient cette pédagogie oui je pense que jusqu'à un certain âge, et je me remet à ma petite fille l’aînée, elle à 9 ans, sa maman est psychologue et on est entrain d'étudié son parcourt , oui il est optimal même superbe, mais le problème qu'en Espagne il s'arrête à la primaire, pas de collège Montessori, pas de Lycée Montessori, pas d'Université Montessori , elle va se trouver dans une grande solitude au moment de faire le changement d'école, elle ne va pas avoir le repère qu'elle a maintenant, sa base est très bonne, mais elle n'aurait rien pour la soutenir dans une prochaine scolarisation prochaine, voila ou nous en sommes, si il y avait une continuation oui aucun inconvénient mais il n'y en a pas , alors ma belle fille pense que son autre fille qui a 4 ans peut-être commencera la primaire dans une école normalisé, de même mon autre fille avec son fils qui a 5 ans voila le problème chose que je crois qu'au Canada ils ont résolu tout cela MAIS L ESPAGNE N EST PAS LE CANADA ENCORE