05 juin 2008

Un matériel inscrit dans une pédagogie

Maria Montessori n'a pas essayé de faire la classe autrement ni de faire rentrer l'enfant dans un modèle de l'homme plus philosophique que concret, elle a observé les enfants en situation d'apprentissage et elle a essayé de leur amener tout ce dont ils ont besoin pour se développer et apprendre : elle a imaginé tout un monde, un environnement répondant aux besoins de l'enfant.
Voilà la deuxième partie de ce qui fait la spécificité de cette pédagogie, et qui éclipse le plus souvent la première (qui, à mon avis, est pourtant prépondérante) : permettre à l'enfant en développement de s'épanouir et d'apprendre au moment où il est le plus apte à le faire; la deuxième partie donc, celle qui est le plus souvent la devanture des écoles Montessori : le matériel.

IMG_1337.JPG

Maria Montessori, puis ses successeurs et encore aujourd'hui des dizaines de "chercheurs" et éducateurs, a élaboré un matériel permettant à l'enfant de faire ses apprentissages. Ce matériel présente plusieurs qualités : il ne présente qu'une seule difficulté à la fois à l'enfant, il est utilisable par l'enfant seul, il est auto correctif, c'est à dire qu'il permet à l'enfant de se rendre compte de ses erreurs et de les corriger, il est attractif, il est est inscrit dans une continuité, continuant le plus souvent un autre matériel et préparant le suivant. J'en oublie sans doute, mais l'essentiel doit être là.

Les cartes puzzle

Ce matériel s'utilise d'une façon précise, pour faire un apprentissage concret et ne se détourne pas. C'est l'adulte qui présente le matériel la première fois et qui intervient uniquement si l'enfant détourne son utilisation (l'emploi pour autre chose que ce pour quoi il est prévu) ou le maltraite.

IMG_1333.JPG

À l'intérieur de ce cadre que beaucoup jugent rigide, l'enfant fait ce qu'il veut, va à son rythme, prend le matériel aussi souvent et aussi longtemps qu'il le souhaite, il se l'approprie à sa manière, l'adulte n'intervenant que si l'enfant fait avec le matériel quelque chose qui n'est pas prévu dans son utilisation ( comme faire des jolies maisons avec des plaquettes colorés prévues pour l'apprentissage des couleurs) et en aucun cas si l'enfant ne fait pas, dirait-on dans d'autres contextes, "comme il faut" (s'il met le bleu avec le rouge et le jaune avec le bleu par exemple, l'adulte laisse faire, l'enfant finira un jour par mettre rouge avec rouge etc...)
Chaque fois que l'adulte sent que l'enfant est prêt, il lui présente le matériel suivant ou un nouveau matériel qu'il est alors apte à manipuler.

Aucun commentaire: