29 janvier 2008

Ne rien faire...

J'ai fait cet automne un "passage" d'une semaine dans la classe (Montessori) de mon ami Hadrien. Je n'ai pas encore fait d'article sur cette semaine là et voilà qu'un commentaire sur mon dernier billet me pousse à la dévoiler un peu.
Une des choses qui m'a le plus étonnée dans le déroulement de la classe, c'est tout le temps passé par les enfants à ... ne rien faire. Soit à se balader dans la classe, soit à regarder le travail des autres, soit à se reposer sur un tapis...
Chacun à son rythme peut également aller prendre un snack (fruits frais et secs préparés par un enfant et présentés sur une petite table)

Couper une pomme

Certains enfants ne font "rien" pendant la moitié ou plus de la matinée puis se mettent à travailler et ne s'arrêtent plus.
Beaucoup parmi les plus jeunes observent les autres manipuler, contemplent les présentations, rêvent devant le matériel, et un jour, ils étalent un tapis et montent la tour rose du premier coup, alors qu'ils ne l'avaient pas touché depuis la présentation.
C'est quelque chose qui rejoint pour moi cette idée que la récréation est un temps inutile qui va interrompre l'activité de l'un et arriver trop tard pour l'autre.

Pendant que je fini d'écrire ces lignes, j'ai avec moi le capitaine Petit Pois, grand ami de mes filles qui a entrepris de trier une pleine boite de petits animaux en plastique par famille. Il a décidé de mettre les vaches d'un coté, les cochons de l'autre, les moutons ailleurs... Ce n'est pas une activité Montessori "estampillée", mais je me sert souvent de ces animaux pour du vocabulaire, quand il aura fini (là il en est à chantonner vache, vache, et gros mouton ;-)), je pourrai rebondir sur une leçon de vocabulaire (les mâles et les petits, les nom des groupes des animaux, de leur maison...).

Pendant ce temps mes petits pois dorment, quand elles vont se lever, elles ne dérangeront en rien le déroulement de l'après midi, chacune se choisira une activité où "ne fera rien" un moment, et cela parce que chez moi, comme dans une classe Montessori, ce sont les enfants qui choisissent leur activité, leur rythme, leur moment.
Je vais bientôt mettre en place le snack dans mon salon, pour que chacun puisse se restaurer à son heure, sans devoir attendre celle du goûter. Là encore, c'est quelque chose qui sommeillait en moi et qu'a révélé ma semaine en classe Montessori. De la même manière qu'il y a un rythme d'apprentissage et de repos, un moment propre à chacun pour travailler, se reposer et rêver, il y en a un tout aussi personnel pour se restaurer et recharger ses batteries.

10 commentaires:

Tinybagheera a dit…

"ne rien faire" c'est une idée vieillote... un enfant qui rêve réfléchit à sa façon, un enfant qui regarde apprend... Pourquoi veut-on à tout prix à l'EN que les enfants "fassent" quelquechose en permanence? A trop vouloir que nos enfants "fassent", ils ne savent pas observer, analyser...
Ado, on me traitait d'imbécile parce que je regardais et écoutais beaucoup...

Princesse Petit Pois a dit…

J'ai été une enfant rêveuse, une adolescente contemplative, je reste une adulte qui reste longtemps à regarder avant d'agir et à rêver une autre manière de vivre le monde, avant d'essayer de le créer. C'est parce que j'ai longtemps rêvé travailler en école Montessori puis donner à mes filles la chance d'apprendre dans une telle ambiance qu'un jour j'ai démarré une formation , et que mon salon c'est peu à peu transformé en véritable annexe Montessori ;-). Peut être qu'un jour toute ma contemplation me mènera plus loin encore...
Princesse Petit Pois

lili a dit…

Merci pour cette réponse si construite à une de mes questions ! :)

A bientôt !

Yssma a dit…

j'aime bien l'idée du gouter.
j'ai pris soin depuis ce matin de mettre dans leur salle, un plateau avec fruits. Je trouve que j'ai négligé cet aspect. Cela se faisait dans la cuisine au gré des envies, mais ce matin c'était vraiment bien.J'ai partagé ce moment avec eux, ma fille est allée deux fois se restaurer en fruits. Au total, la poire,la clémentine, la pomme coupée par son frère englouties. PPP je pense que tu vas devoir partager avec moi ma note salée de fin de mois. merci quand même.

Yssma a dit…

oups désolée ppp j'ai cliqué plusieurs fois.

Princesse Petit Pois a dit…

Pour Lili, effacé par erreur : Merci pour ta question qui m'a fait réfléchir et avancer...
Princesse Petit Pois

Anonyme a dit…

Merci pour votre site!
Je débute dans la méthode Montessori, découverte par hasard il y a quelques semaines dans le magazine grandir autrement; j'ai adhéré de suite avec cette philosophie de vie et commence à la mettre en pratique à la maison, mais me sens terriblement seule et désorientée notamment à cause des remarques de la famille.
J’envisage pourtant de garder mes deux filles âgées de deux et demi à la maison pour leur faire la maternelle.
Votre site me redonne du courage et de l'enthousiasme pour poursuivre dans cette voie. Je vous en remercie vivement.
Je me permets de noter votre site dans mes favoris afin de venir puiser des idées.
Bien cordialement
Hélène
mon email: h.n-b@caramail.com

mamansursaplanete a dit…

"Peut être qu'un jour toute ma contemplation me mènera plus loin encore..." c'est bien joli :-)))
J'ai grandi sur les océans et, comme toi, je me dis qu'il y a un quelque chose d'extraordinaire dans la contemplation.

Anonyme a dit…

Coucou c'est Delphine d'Andalousie du dernier stage chez Yvette. Je viens enfin jeter un oeil sur le net. Dis-moi, je voulais partager ton expérience en ce qui concerne l'utilisation du matériel de manière détournée. Ma fille dernièrement ne peut s'emp^cher de manipuler en créant des rôles, des scénarios, le matériel prend vie, elle est tellement là dedans que j'ai du mal à savoir où poser la limite... As-tu déjà vécu ce genre de situation?

Bon baiser

Anonyme a dit…

Coucou c'est Delphine d'Andalousie du dernier stage chez Yvette. Je viens enfin jeter un oeil sur le net. Dis-moi, je voulais partager ton expérience en ce qui concerne l'utilisation du matériel de manière détournée. Ma fille dernièrement ne peut s'emp^cher de manipuler en créant des rôles, des scénarios, le matériel prend vie, elle est tellement là dedans que j'ai du mal à savoir où poser la limite... As-tu déjà vécu ce genre de situation?

Bon baiser